Entre nous...

SIMPLY F.A.Q

25 octobre 2016

img_0044

Mais où est Charlie ? Allez, un petit indice : premier rang en haut à droite (avec la frange et la petite blouse rose)…

Cela fait environ 6 ans que ce blog existe, qu’il vit tantôt très fort, tantôt un peu moins, mais il est toujours là ! Plus qu’un simple espace, il a été générateur de pas mal de découvertes, rencontres et opportunités, et ça c’est super.

Je me suis dis qu’il serait temps de faire un petit F.A.Q ici (foire aux questions ou frequently asked questions) pour ceux ou celles qui seraient curieux d’en savoir plus sur moi. Au fil de ces années, j’ai parfois reçu quelques questions me concernant et ma foi, il est toujours bon de se dévoiler un peu.

Mes études

J’ai eu la chance d’intégrer le lycée Cézanne à Aix en seconde et suivre la section littéraire option théâtre, si si ! Une merveilleuse expérience en tout point. Avec mon bac L en poche, j’ai décidé d’intégrer la faculté de lettres, à Aix en Provence toujours, et j’ai suivi des études de linguistique, ce qui me menait soit au métier d’orthophoniste, soit à la recherche. J’avoue, et même en ayant pris un plaisir fou à étudier les sciences du langage, qu’aucun des deux me bottait. J’ai donc pris une année, après mon Master, à faire un stage dans le domaine de la communication. Encore râpé, certains aspects ne me convenaient pas à 100%. Comme l’écriture avait une place importante dans ma vie, j’ai décidé d’intégrer l’Ecole de journalisme à Marseille et de suivre un Master II en journalisme, information et communication. J’ai alors su que c’était ma voie. Peu de temps après mon diplôme, j’ai intégré une rédaction à Marseille en qualité de pigiste !

Mon parcours pro

J’ai eu la chance d’intégrer la rédaction d’un magazine lifestyle régional trois mois après mon Master II. On m’a très vite confié les pages mode du magazine, ce qui a définitivement tracé mon chemin dans ce milieu. De là, j’ai pu collaborer avec des marques de mode en région, des agences et participer à de jolis projets. Définitivement, j’ai orienté pas mal de mes choix sur la mode, la beauté et le lifestyle, je ne suis pas mécontente d’avoir pris ce tournant aujourd’hui, même si je ne suis pas à Paris, c’est peut-être plus dur !

Mon quotidien

Je suis journaliste mais aussi maman d’une petite fille de 4 ans dénommée Giulia. Elle a changé ma vie. Même si j’adore mon métier, parfois pas évident en qualité de freelance depuis 6 ans, je garde une belle place pour ma famille. Mon quotidien est rythmé mais abordable, car je me laisse le temps. Réveillée vers 6h50 le matin (réveil de mon homme sonnant quotidiennement), je prend une tasse de café, prépare le chocolat de ma fille, on se prépare et zou à l’école. Quand j’arrive, si ce n’est pas 1 heure de sport le matin de 10 à 11h, je checke mes mails, explore l’actu, zieute mes blogs favoris, Instagram et puis je m’y met. Avec un petit planning (où je note tout), je gère ma journée en fonction des priorités. Mes journées sont majoritairement liées à la rédaction, je passe pas mal de temps sur l’ordi et dès que j’ai un rdv client, c’est une bouffée d’air pur. Fin de journée, je file récupérer ma poupée, quand ce n’est pas mon homme quand il peut.

J’aime/je n’aime pas

J’aime embrasser ma fille le matin. J’aime me blottir sous une couverture en regardant un bon film ou mon émission favorite (je ne dirai rien à ce sujet, plaisir coupable). J’aime les premiers jours de Printemps. J’aime écouter du Jazz en pensant à mes parents. J’aime (plutôt) faire l’emmerdeuse avec mon chéri (je suis forte pour ça). J’aime le soleil, la mer et le farniente. J’aime l’alcool et surtout les Mojitos (aie aie aie).

Je n’aime pas l’étroitesse d’esprit. Je n’aime pas le manque d’empathie. Je n’aime pas le kiwi. Je n’aime pas vomir (enfin, bon, qui aime ?). Je n’aime pas (trop) la solitude. Je n’aime pas les conflits. Je n’aime pas être speed. Je n’aime pas laisser les choses au hasard. Je n’aime pas le fait de ne pas avoir planifié certaines choses importantes. Je n’aime pas le froid. Je n’aime pas les crocs. Je n’aime pas trop le rose pour les filles. Je n’aime pas quand ma fille me fait la tête.

The love

Cela va bientôt faire 17 ans, en Février prochain, que je suis avec mon homme, Alban. On s’est rencontrés lorsque nous avions tous les deux 15 ans. Il a eu le coup de foudre immédiat (roh, je n’y peux rien, hein?) et nous nous sommes mis ensemble 5 ans plus tard environ, après la disparition de son papa, que je connaissais et estimais beaucoup. Personne n’aurait parié sur notre couple, question de parcours et autres, mais la preuve en est : nous avons traversé des hauts, des bas et nous avons une magnifique petite fille aujourd’hui. Que dieu nous préserve !

Mes souhaits dans la vie

La vie m’apprend, et depuis le verdict de la lourde maladie de ma maman, que personne n’est épargné. Depuis cela, tout a changé. Je la vois comme plus fragile, passant à une vitesse incroyable sans même avoir le temps de se retourner. Mon souhait est de ne jamais avoir de regrets, de ne pas faire les choses à contre cœur, de ne plus me laisser dominer par qui que ce soit. J’aspire à être en phase avec tout ça pour vivre des choses simples : profiter de mon homme et de ma fille, voir de celui ou celle qui viendra peut-être ensuite. Avoir un toit sur la tête, assurer pour mes enfants, être bien dans mes baskets (à toute âge)…VIVRE.

Sur ce, une belle fin de journée, pour moi c’est off pour ces derniers jours d’Octobre !

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply