Talents

Maxime Simoens, l’électron libre

27 janvier 2011

La règle d’or de Melle Agnès lorsqu’elle se présente aux défilés : avoir les cheveux propres, porter un manteau parfaitement bien coupé et enfiler rapido une belle paire de chaussures. Qui a dit qu’il en fallait plus ?

Je suis convaincue qu’avec l’âge et la maturité (pas toujours…), quelques belles pièces font largement la différence, mais autant y mettre le prix ! Le jeune créateur Maxime Simoens, largement plébiscité par les magazines et people (ça se comprends…), possède un style architectural, épuré et mise ainsi sur des formes parfaites, nouvelles éloges d’une féminité assumée. Alors bien sûr, qui pourra se payer ces trésors couture ? En tout cas pas moi pour l’instant (un jour qui sait ?), mais côté inspiration look ça peut aider…

Parmi ses collections, voici pour ma part les modèles qui valent leur pesant d’or…

La robe bustier parfaite aux coupes asymétriques Printemps Été 2010

La robe graphique ceinturée, juste sublime ! PE 2010

Le top manches ballon et jolie échancrure PE 2010

La veste blazer, ajustée et boutonnée Automne Hiver 2010

La jupe plissée intemporelle Printemps Été 2011

Ce jeune homme de 26 ans a fait ses armes chez Jean Paul Gaultier, Elie Saab, Balenciaga, Dior… Il voit déjà en la personne de Mélanie Laurent sa muse pour ses futures campagnes publicitaires, il sort major de promo de la Chambre Syndicale de la Couture en 2006. Aujourd’hui, il inaugure l’espace des Commines pour présenter sa collection Été 2011 This, Madame, is Versailles, inspirée de la Marie-Antoinette de Sofia Coppola. C’est aussi le premier créateur à intégrer le calendrier de la Fédération Française de la Couture sans jamais avoir défilé, longue vie à lui !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply