Entre nous...

L’équation difficile

10 mai 2016

edc5352c0828679f49a5c2834c4af9b5

Et si cela s’avère être moins facile que ce qu’il n’y paraît ?

La photo parle d’elle-même. Depuis quelques mois, cette question tourne en boucle dans ma tête, à quand le deuxième ? Ma fille, du haut de ses 3 ans et demi, a eu un passage assez intense où elle me demandait tous les jours si j’avais un bébé dans le ventre, qu’elle désirait intensément une petite sœur… Pour dire, j’ai même eu les félicitations de la nana de la garderie de l’école, un soir en venant la chercher. Toute la journée, elle avait répété inlassablement que j’attendais un bébé (en expliquant bien le cheminement de la petite graine et co… ahahah).

Bref, tout ça pour dire qu’enchaîner n’est pas aussi facile que ce que je l’avais imaginé. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir vécu une grossesse idyllique, un accouchement fabuleux et des suites toutes aussi tranquilles. Mais voilà, ma fille grandit, elle s’autonomise et on commence à souffler, le piège dit-on ! Je pensais que le deuxième enfant s’imposerait à moi, que l’envie serait irrépressible, et bien non, je prend finalement le temps. Le temps, le temps, c’est bien beau quand on a déjà 36 ans et que l’écart d’âge se creuse un peu plus, mais que voulez-vous, je n’y peux rien.

J’explique cela par la vie que je mène, les projets que l’on souhaitent réaliser qui ne viennent pas, les imprévus, les épreuves difficiles… Alors, cela n’empêche pas le reste… c’est vrai. Mais je crois que je veux profiter encore un peu, profiter de ma vie de femme, de mes projets pro, des sorties entre copines, je sais c’est égoïste, mais l’heure viendra, j’en suis sûre…

xoxo

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply