Entre nous...

La VRAIE journée d’une entrepreneuse

7 décembre 2016

bureau-informatique

Non, ceci n’est pas mon bureau…

A vrai dire, cela pourrait, mais non. Quoique je suis assez contente de mon petit bureau aux influences scandinaves. Mais il y a un petit hic, il est chez moi…

Voilà plus de 6 ans que je suis à mon compte, alors, c’est chouette pour plein de raisons, moins pour d’autres. La VRAIE vie d’une entrepreneuse, et beaucoup se reconnaîtront, n’est pas faite de paillettes et clap clap tous les jours. Surtout lorsque l’on a finalement pas que ça à faire, c’est bien ça le hic 🙂

Entre le billet d’humeur et l’envie d’en parler concrètement, voilà, je vous parle un peu de ces journées, parfois hyper calibrées parfois toutes décousues.

Quand on est son propre chef, c’est top pour pas mal de raisons. ON SE GÈRE ! on est libres, on a pas vraiment d’horaires établies, pas de contraintes, en vrai c’est ça sauf que la principale façon de garder le cap et d’avancer dans cette aventure en solo, c’est de pouvoir rester motivée et organisée. Et surtout, surtout, ne pas se laisser bouffer par le temps qui file à toute allure.

Quel est le bon conpromis ? la meilleure manière de bosser, être productive ? je crois que cela reste personnel et chacun trouve l’énergie dans ce temps imparti. Sauf que bosser de chez soi c’est se laisser happer par : ah, j’ai pas fais ma lessive ; merde, j’ai pas changé la cage du lapin ; ah, mais faudrait que j’aille faire deux courses ; oh tiens, et si je préparais un gratin pour ce soir ; oups, c’est déjà l’heure d’aller récupérer ma fille à l’école… et les semaines passent…

J’adore ce petit train train quelque part mais parfois, je rêve de pouvoir partir de chez moi le matin, claquer la porte et revenir le soir en ayant coché un max de to do ! Et j’y pense plus sérieusement histoire de faire une bonne coupure et pas m’entendre dire : oh mais ça va, tu as le temps, tu gères, tu bosses à la maison quoi ?! bah oui, justement !!!

Je pense que certains ne se rendent pas compte de la difficulté de l’affaire ! Bref, il ne tient qu’à moi d’y remédier, d’être plus cadrée parfois et ne pas me laisser grignoter. Mais bon, on va pas se plaindre hein ?

Un encouragement tout particulier à celles qui se sont lancées, qui vont le faire, qui sont à la fois femmes, mères et entrepreneuses, c’est une belle expérience qui peut se terminer mais qui mérite qu’on la vive !

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply