Beauty addiction

Eyeliner mon amour

13 janvier 2012

Que ferais-je sans lui ? lui qui m’accompagne depuis des années. Le seul et l’unique que j’ai su apprivoiser. Mon meilleur allié les jours de facade défraîchie. Hum, oui, c’est une déclaration d’amour, car sans lui, mes yeux marrons ne seraient pas aussi profonds, intenses…

Vous allez dire que je suis un peu tombée sur la tête. C’est pas faux ! Ahahah… Sans rire, j’avais vraiment envie de parler « yeux de biche » car soyons honnêtes, je loves par dessus tout mon eyliner. Depuis l’âge de 17 ans environ, il ne me quitte plus. Alors, oui, j’aurai pu trouver d’autres inspirations, d’autres façons de souligner mon regard, mais je n’ai pas trouvé mieux. Il fait partie de ma personnalité, et même les jours off, j’ai vraiment du mal à m’en passer.

J’ai toujours vu ma chère maman se maquiller ainsi. Ses grands yeux verts s’illuminaient, captivant ! J’ai d’abord commencé timidement, tracant le trait noir (oui always black !) au ras des cils, faisant apparaitre une légère pointe à l’extremité de l’oeil. Puis, depuis peu, je m’amuse. Des années d’experience ont fait de moi la pro du liner, hum, oh s’auto-complimenter ne fait jamais de mal. Cette année, je l’aime épais (même en journée), pour ce faire : je démarre à la moitié de l’oeil en étirant, en laissant une marge entre les cils et ma paupière. Des yeux de biche, j’adore.

Alors, effectivement, je ne me maquille jamais la bouche. Soit l’un soit l’autre ! La règle de base ! Côté produit, je n’ai pas vraiment les derniers liners à la pointe de la cosmeto, juste un modèle de chez L’Oréal que je trouve déjà top ! Même si j’aimerai beaucoup me tester avec des textures gel comme le Bobbi Brown par exemple.

Voilà les filles ! très philosophique tout ça pas vrai ?! En attendant, je vous laisse avec un tuto que j’aime bien. Celui de la belle espagnole Sara Sabaté. Elle présente une vidéo assez simple pour démarrer avec le fameux LINER QUI FAIT PEUR ! Pour ma part, j’y vais plutôt en une fois,voir deux. Après c’est une histoire de technique… Et vous, ça vous parle ? prêtes pour passer des heures à s’entrainer. Oui, je sais, c’est généralement pour ça qu’il n’a pas bonne réputation. C’est trop long, voir fastidieux. Mais nan, j’vous jure que non !

Image de prévisualisation YouTube

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply